Un an après: Une bougie pour Orlando

Par Michel Hubert

Le dimanche 13 juin 2016, nous nous sommes tous réveillés dans la stupeur. Une boîte de nuit LGBT+ d’Orlando en Floride venait d’être attaquée. Une tuerie de masse perpétrée par un homme seul,  Omar Mateen, qui fera  49 victimes, une cinquantaine de blessés et une communauté de la diversité sexuelle et de genre (DSG) sous le choc.

Le jour même, j’ai organisé une vigile devant le Cabaret Le Drague, beaucoup de personnes y sont venues. Moment de recueillement d’une communauté sans mots pour exprimer notre choc, nous nous sommes réunis pour partager ces émotions ensemble et montrer notre soutien à nos amis de Floride.  Des touristes américains étaient présents à Québec, leurs larmes et leurs remerciements, nous ont tous serré le cœur. Des personnes anonymes ont pu prendre la parole ainsi que certains responsables comme Dave Tremblay, secrétaire de l’Alliance Arc-en-ciel. Nicolas Chibaeff, Consul général de France à Québec a dit : « C’est la liberté individuelle qui est atteinte par cet acte absolument odieux et inqualifiable. Comme dans les attentats commis en France, c’est de la haine de la liberté et de la violence aveugle et indiscriminée. Je crois qu’il nous faut être unis et solidaires ». Aussi, Agnès Maltais, Député de Taschereau, absente mais qui par la bouche de Quentin Maridat a affirmé avec force « Je suis gaie. Aucune idéologie, aucune religion ne nous fera jamais rentrer dans le placard ».

Au fil des heures, les noms et les âges des victimes paraissaient dans la presse. Les conséquences de la haine prenaient des visages, parfois des histoires: certains venaient d’être diplômés, d’intégrer l’armée, de trouver l’amour ou le travail de leur rêve, de vaincre un cancer, d’autres avaient prévu se marier; ils avaient tous de belles années encore devant eux, mais la barbarie et la folie en ont décidé autrement.

Rassemblement 13 juin 2017 à Québec

Quelques jours plus tard, le 16 juin, l’Alliance arc-en-ciel organisait un rassemblement Love-In en mémoire des victimes devant le parlement en présence de Monsieur François Blais, Député de Charlesbourg, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Madame Agnès Maltais, Députée de Taschereau, Monsieur André Tardif, directeur général du GRIS-Québec et, bien entendu, Julie Dubois, alors directrice générale de l’Alliance. Devant un drapeau arc-en-ciel paré des noms des victimes, j’ai égrainé les 49 noms  pendant que des fleurs étaient déposées au fur et à mesure. L’émotion était palpable, sincère et profonde.

Le lien entre le Québec et la Floride est connu de tous, deux canadiens qui étaient sur place y ont d’ailleurs été blessés. Beaucoup de choses ont été dites suite à cette nuit-là. On a beaucoup parlé de terrorisme puisque le tueur a revendiqué le crime au nom de l’État islamique. On a aussi dit que le tueur était homophobe, puis qu’il était homosexuel lui-même, les deux n’étant pas incompatibles. Que ce soit un acte isolé ou un acte de terrorisme, c’est avant tout un acte de haine. Haine institutionnalisée par un groupe terroriste ou individuel, c’est d’abord un acte homophobe. Le Pulse a été ciblé parce que c’était une boite de nuit de la DSG. Ces 49 personnes sont mortes pour ce qu’elles étaient, pour oser être elles-mêmes et célébrer la vie dans la joie.

Je suis Orlando devant le Drague le 13 juin 2017

Cette attaque nous a fait prendre conscience que la haine envers ce que nous sommes est encore vivace, partout y compris à nos portes. Il y a l’homophobie ordinaire que nous continuons de combattre ici chez nous, mais il y a aussi la haine et l’homophobie institutionnalisées que vous voyons à travers le monde comme en Tchétchénie actuellement. Nous devons toujours rester mobilisés pour soutenir nos amis de la DSG qui ont moins de chance que nous. Encore beaucoup de pays ont des lois interdisant l’homosexualité, la punissant de prison, ou de mort. Ce qui se passe en Tchéchénie est un exemple de l’horreur qui se déroule dans certaines régions du monde, l’Alliance Arc-en ciel a déjà proposé un Rassemblement pour les LGBT tchétchènes à Québec le 27 avril devant le monument Alexandre Pouchkine, ce poète russe qui, poussé à l’exil par des autorités voulant contraindre sa liberté.

Noms des victimes le 16 juin devant le Parlement

Un an après, le drame est encore imprimé en nous. Même si depuis, il y a eu d’autres attentats terroristes, d’autres massacres de masse, d’autres crimes haineux, Orlando reste un jalon important. Un crime homophobe historique en Amérique du Nord.

Pour rendre hommage aux 49 victimes d’Orlando, aux victimes Tchécthénes de la vague d’éradication qui a lieu en ce moment, et à toutes les victimes de l’homophobie individuelle et institutionnalisée à travers le monde, nous vous proposons de signer la pétition d’Amnistie Internationale et nous vous demandons également l’action suivante:

Allumez une bougie en mémoire des victimes d’Orlando.

Prenez cette bougie en photo et partagez-la sur les réseaux sociaux avec le #1candleforOrlando ou #1bougiepourOrlando.

Sources :
https://www.facebook.com/events/1082449491801868/
https://www.facebook.com/events/278470635832138/
http://www.fugues.com/246021-article-rassemblement-a-quebec-en-memoire-des-victimes-du-bar-pulse-dorlando.html 
http://www.lefigaro.fr/international/2016/06/13/01003-20160613ARTFIG00171-qui-sont-les-victimes-de-la-tuerie-d-orlando.php
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fusillade_du_12_juin_2016_%C3%A0_Orlando
http://www.fugues.com/248219-article-orlando-va-souligner-l-anniversaire-du-massacre-du-pulse-par-une-journee-speciale.html
http://www.fugues.com/248461-article-le-club-gay-du-massacre-d-orlando-bientot-transforme-en-musee.html