Top 5 des films Disney les plus « LGBT+ » pour prolonger votre dimanche

Par Michel Hubert

Le groupe gay de l’Université Laval (GGUL) a organisé ce dimanche 19 mars 2017 une soirée-bénéfice au Drague sur le thème de Disney. Ce moment heureux est malheureusement concomitant avec une autre nouvelle moins amusante. En effet, le film La Belle et la bête qui vient de sortir avec en particulier la délicieuse Emma Watson est remis en cause dans de nombreux pays de la Malaisie à la Russie en passant par certaines salles des USA, pour la présence d’un personnage ouvertement gay.

Alors que Moonlight est devenu le premier film centré sur un personnage gay à remporter l’Oscar du meilleur film, le réalisateur américain Bill Condon, interviewé par le magazine britannique Attitude a en effet déclaré à propos d’une scène impliquant le personnage de Lefou, le compagnon du méchant de l’histoire, Gaston : « C’est un beau moment gay et unique dans un film Disney. » Une vague d’homophobie internationale s’est alors déclenchée contre son film.

Le moment « gay » de Lefou dans le film La Belle et la bête 2017

L’histoire entre Disney et la communauté est longue et indéniable, on ne peut nier le côté ludique, magique, paillettes et princesses qui trouvent écho parfois en certain(e)s, mais on peut aussi relever que de plus en plus souvent les films sont centrés sur des personnages jeunes qui se sentent différents, seuls ou rejetés par leur entourage qui doivent découvrir qui ils sont, qui ils aiment et apprendre à s’accepter et à s’affirmer. Un parcours de différence auquel tous les membres de la communauté de la diversité sexuelle et de genre peuvent s’identifier. Et les auteurs de ces dessins animés l’ont bien compris et proposent de nombreux personnages jouant sur des codes queer ou gay.

La vague d’homophobie engagée envers le dernier Disney ne nous empêchera pas de vous proposer notre Top 5, des films Disney les plus « ouvertement » LGBT pour vous aider à prolonger l’esprit de votre soirée au Drague.

5- Alladin,

Dans Alladin, deux personnages laissent des empreintes quelque peu crypto-gays diamétralement opposées, Jaffar, le méchant de l’histoire et le Génie. Le premier reflète de nombreux critères utilisés dans le cinéma pendant longtemps pour montrer des personnages gay, ceux-ci étaient souvent précieux, parfois maniérés, jamais intéressés par la gent féminine, souvent frustré et méchant. Dans cette gamme Scar dans le Roi Lion, Governor Ratcliffe dans Pocahontas et Jaffar se ressemblent. L’autre c’est le Génie, doucement queer, mélangeant magie, identité de genre à plusieurs moments dans le film, n’hésitant pas à s’habiller en femme, le Génie nous montre une personnalité exubérante et pleine d’émotions.

L’exubérant génie

4-La petite sirène

Non, dans la petite sirène, ce n’est pas la sirène ou le prince qui fait que ce film est dans le Top 5 des films LGBT de Disney, c’est sa méchante : Ursula. En effet, elle est très ouvertement inspirée par  la légendaire drag queen Divine qui a tourné dans un grand nombre de films de John Waters dont le célèbre Hairspray. Malheureusement décédé un an avant la sortie du film de Disney, Harris Glenn Milstead alias Divine n’a jamais pu découvrir son alter-ego dessiné.

La drag queen Ursula

3- Mulan

La thématique de la fille habillée en homme a été largement utilisé dans les arts du Chevalier d’Éon à des dessins animés japonais comme Lady Oscar ou Princesse Saphir par exemple. Ce qui est différent avec Mulan, c’est que c’est la première fois qu’une héroïne de Disney n’est pas une douce jeune fille, mais une femme forte, indépendante prête à se battre, une thématique féministe réutilisée dans d’autres films ultérieurs comme Rebelle par exemple. La relation entre Mulan et Shang est la cerise sur le sundae, en effet, il commence à être ému, et à développer des sentiments pour Mulan, bien avant de découvrir que celle-ci est une femme. Juste à temps, pour que la morale de Disney soit sauve, mais les idées d’un côté butch de Mulan qui s’affranchit ouvertement du masculin et du féminin et de la bisexualité naissante du virile Shang demeurent.

Shang troublé par « le » jeune Mulan

2-Le roi Lion

Parmi les raisons qui font de ce film, un des plus LGBT de Disney, nous pouvons parler de Scar, comme je l’ai dit plus haut qui joue comme Jaffar sur le registre du méchant précieux. La musique de Sir Elton John, et la présence vocale de Whoopi Golberg sont des éléments à prendre en compte, mais ce sont Timon et Pumba qui lui donnent ses lettres arc-en-ciel, ils sont en effet le premier couple gay homoparentale de Disney. Vivant en couple, ces deux hommes recueillent et adoptent un petit lionceau, Simba, et vont l’élever ensemble. Une bien jolie petite famille, et si on rajoute à cela la passion de Timon pour les déguisements féminins, alors Le roi Lion mérite sa seconde place de ce top.

Une famille homoparentale

1-La Reine des neiges.

Enfin, pour terminer, le film qui a subi les attaques de tous les groupes anti-LGBT a sa sorti, la Reine des neiges, un des rares films à mettre en vedette une jeune princesse qui ne cherche pas son prince, mais qui cherche à accepter sa différence qu’elle pense être une malédiction. Déconstruisant les clichés de Disney, le film met en avant l’acceptation des différences, libère les femmes de l’obligation de se marier pour être heureuse. De plus, dans celui-ci aussi, une place est faite à une famille homoparentale, celle d’Oaken, le gérant de la boutique « Chez Oaken, bazar et sauna » rencontré par Anna et Kristoff dans la montagne. En plus de la thématique franchement pro-diversité, ce qui permet à la Reine des neiges d’atteindre la plus haute marche du podium est la chanson « Let it go » prônant l’acceptation de soi qui est littéralement devenue un hymne de la fierté LGBT+.

Oaken présente sa famille à Anna et Kristoff

Bien entendu ce top 5 n’est pas exhaustif et reste partial, il y a bon nombre d’autres animés de la compagnie aux grandes oreilles qui sont plus ou moins crypto-gays, de Peter Pan à Blanche-Neige en passant par Tarzan ou Rox et Rouky. Nous vous laisserons la possibilité de les redécouvrir par vous-même avec un œil neuf.

Et vous quels sont les films Disney que vous aimez le plus ou qui ont le plus touchés votre sensibilité LGBT+ ?